Ça a longtemps été un secret, des rumeurs qui circulaient difficilement entre prestataires dispersés chez leurs clients respectifs. Petit à petit j'ai appris qu'il s'agissait d'une soirée sur une péniche, puis que le bateau ferai un tour sur la Seine en partant de Bercy, face à la BNF.


La soirée a donc commencé vers 20h à bord de la péniche le "Melody Blues", amarré juste en face du bâtiment de la BNF (celui avec un grand X pour indiquer les documents "sensibles"). Le Melody Blues est une grande péniche avec une jolie salle ornée de bois. Première impression à l'arrivée : c'est grand standing ce soir. Accueilli par un steward a mis mes affaires au vestiaire puis m'a offert une coupe de champagne. Ensuite, je suis allé à la rencontre de mes collègues prestataires, que je ne connaissais pas pour la plupart, tous en habit de travail, c'est à dire costard.


La salle du Melody Blues

La bonne surprise venait des demoiselles de la société, certes peu nombreuses et travaillant pour la plupart dans les relations humaines ou le commercial. Pour l'occasion, elles avaient sorti leurs plus belles robes de soirées assorties à leur maquillage et leurs bottes ou talons aiguilles. Je tiens à faire remarquer que Flo était très jolie (comme ça elle ne pourra plus dire qu'on ne le remarque pas ;-) ).

Au fur et à mesure que les gens arrivaient, je faisais leur connaissance, apprenant qu'un tel avait travaillé chez Oséo, que tel autre bossait sur des serveurs vocaux, que des choses super intéressantes que je n'ai pas toujours retenu. Mais ça m'a permis de mieux saisir le fameux esprit StepInfo. C'est vrai que parmi les 90 personnes qui étaient là hier soir, peu dépassaient la 30aine. Une entreprise jeune et dynamique, et ma foi très sympathique.

À 21h, la péniche a jeté l'ancre et la soirée proprement dite a commencée. Ce soir, c'est CASINO 8-) !!! Deux tables étaient installé dans la péniche : une de black jack et une pour la roulette. Avec une mise de 1000 € fictifs gentiment offerte à chacun par le patron, me voilà lancé sur la roulette. Le croupier nous apprend rapidement les règles, pas trop compliquées en soit, puis lance la boule.

Les jeux sont faits, rien ne va plus !!!

Après une première séance de jeu, le chef nous a concocté pour une petite entracte des amuses-gueules originaux très appétissants. Pendant ce temps, un artiste caricaturait les (jeunes et jolies) volontaires, tandis qu'un pirate-magicien nous montrait son habilité aux tours de cartes. Quelques verres et verrines plus tard, une deuxième phase de jeu a commencée, toujours à la roulette pour ma part.

Tout l'intérêt de ces jeux était de gagner un maximum de pepettes, pour pouvoir à la fin participer à la grande vente aux enchères de cadeaux. Et là ça a été la folie. Les cadeaux étaient peu nombreux et certains avaient gagné gros. Pour une fois je n'étais pas le plus malheureux, je m'en suis sorti à plus de 7000€. Mais ce n'était pas suffisant contre des liasses de 40K€. En plus, les enchères étaient piégées. L'animateur farceur s'est débrouillé pour forcer les heureux gagnants à exécuter un gage, ce qui leur permettrait de gagner les fameux "super cadeaux". Car il faut bien le dire, les cadeaux normaux étaient un peu pourris (canne à pêche, jumelles, ...). Les "super cadeaux" était tous labellisés Fauchon, et comportaient foie gras, thés, vins et champagnes. Du coup nous avons eu droit à de belle prestations au chant ou à la danse de nos chères demoiselles, car il faut bien le dire, tout était fait pour que ce soit elles qui gagnent.

Parmi elles, je voudrai applaudir la belle démonstration de "tecktonik" que nous a fait ma RH préférée, qui avait révisé un dimanche seule chez elle devant YouTube. Mais félicitation aux autres qui ont eu le courage de se lancer au milieu de la foule.

Le plus drôle c'est quand je me suis décider à gagner un cadeau. Avec 10.000€ en poche grâce au don de Jeff, mon collègue du bureau, j'ai réussi à me hisser parmi les plus hautes enchères, et le bluff faisant le reste, je me suis retrouvé en face-à-face avec un autre prestataire (qui me fait très fortement penser à mon Pucky il y a quelques années : le même humour caustique, la même coupe de cheveux mal entretenue avec une barbe de 2 semaines). C'est alors que l'animateur a trouvé malin de nous laisser 30 secondes pour récolter le maximum d'argent auprès du public :-) . Au final je l'ai gagné mon cadeau, un tapis de black-jack (pourquoi j'y ai pas joué :( ) et une radio étanche. Mais c'est mon valeureux adversaire qui a eu droit au "super cadeau", après une belle danse il faut l'avouer.

Au final, c'était une soirée très sympathique à laquelle j'ai eu plaisir à participer, et le cadeau bonux, une bouteille de champagne et un CD pour Noël.

Je voudrais faire un grand merci à toute l'équipe, leur souhaiter de très bonnes fêtes et une bonne année, en attendant de les revoir à la prochaine soirée.