E = mc² ? Non, mais ça fait aussi des étincelles.

Une de mes lectrices préférées se demandait sur son blog si faut râler contre les cheminots, ou bien les soutenir. Pour ne pas pourrir son blog j'accepte d'utiliser le mien comme champs de bataille, car je ne doute pas que ça va faire du bruit. Je ne m'attarde que sur le coté financier de l'affaire, autrement je suis tout à fait d'accord pour prendre en compte la difficultés de certains métiers. Voici donc la fameuse équation, ou plutôt démonstration, du financement des retraites à la S.N.C.F (Source : FO-Cheminots sept. 2003)

nombre cotisants / nombre (retraité+ayant-droit) = 0,7

C'est à dire qu'il y a 10 retraités pour 7 cheminots actifs.

Hors, le régime des retraites en france est un régime par répartition, c'est à dire qu'on prend chaque année de l'argent aux cotisants pour payer les retraités. Cela signifie que ces 7 cheminots, aidés des cotisations patronnales de la S.N.C.F, supportent seuls le coût des 10 retraités.

Maintenant, l'article de FO nous indique que le taux de prélèvement total est de 36,29% (du salaire brut, cf. vos fiches de paie). Faites le calcul :

7 salaire * 36.29% /10 retraités = 25% d'un salaire par retraité.

Sachant selon FO que la pension minimum moyenne (?) est de 1492 €, soit ils sont super bien payés à la S.N.C.F, soit il va y avoir un sacré problème dans leur comptes...

Les débats sont ouverts...